Laios et Ombre. §Une rencontre mémorable§
 :: Les terres :: Centre :: Oras

Chasseur
avatar
Novas : 88
DC : Athena
Messages : 94
Localisation : Dans une forêt, avec des loups à mes côtés.

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Jan - 22:23
Une rencontre mémorable
Laios et Ombre

Ombre c'était aventurée plus loin qu'elle ne l'aurait voulue. Beaucoup trop loin! Elle avait comme couru aveuglement, sans faire attention où ses pas la menaient. Elle avait accompagnée le vent dans sa course. Arrivée à un grand arbre, elle décida qu'elle était fatiguée et s'allongea d'un coup, ce qui eu pour effet de faire soulever les quelques feuilles mortes qu'il restaient à terre. Ombre leva la tête et fronça son museau.
-L'hiver sera plus rude que prévu j'ai l'impression.
Elle venait de marmonner cette phrase lorsque elle entendit un craquement. Elle se leva d'un bond et commença à grogner, sur ses gardes. Cela pouvait être n'importe qui!


Une histoire inventée par mes soins:
Je courre à perdre haleine, évitant branches basse et racines meurtrières. Je saute par dessus des buissons. Le bruit de ma respiration. La seule chose que l'on entend dans cette grande forêt vide et sombre. D'un seul coup, je m'arrête. Plus d'issue. Monter dans les sapins? Hors de question de fuir comme une lâche, je me bâterais jusqu'à la mort. Je me retourne, sort ma dague de son fourreau. Ça y est. Mon poursuivant est arrivée. Je replace ma mèche blonde derrière mes oreilles pointues, lisse ma tunique de feuille et je regarde mon adversaire droit dans les yeux.
-Bonsoir, Père!
Guérisseur
avatar
Novas : 72
DC : Astral
Messages : 57

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Jan - 21:53


Une rencontre mémorable

feat Ombre

   Le jeune cerf sautillait joyeusement, s'amusant à laisser ses empruntes sur la neige. Il sauta par dessus un ruisseau à moitié gelé et manqua de s'écraser au sol. Il repris son équilibre et continua sa route comme s'il ne s'était rien passé. Il avait l'habitude. Il bondissait en tentant d'attraper les quelques flocons qui parvenaient à se frayer un chemin parmi les branches. L'hivers était rude, mais valait s'amuser que se laisser dépérir.

   Alors qu'il n'était qu'à quelques mètres de l'Arbre Sacré, une odeur d'eucalyptus arriva jusqu'à Laios, l'intriguant. Il avait déjà eu affaire à ce ce type de plante lorsqu'il n'était qu'un faon, sans doute importée du Sud par un voyageur. Surpris et intrigué, il se dirigea vers la provenance de l'odeur.
Oras avait-il fait poussé des branches d'eucalyptus ? Ce serait une première !

   Toujours bondissant, il se retrouva devant l’incarnation du dieu de la fertilité, et chercha des yeux ces étranges branches si odorantes et attirantes, des étoiles pleins les yeux. Puis il entendit un bruit devant lui,un craquement au pied de l'Arbre. Il baissa la tête et chercha l'origine de ce bruit, lorsque son sang se glaça dans ses veines, et son coeur manqua un battement. Un loup se tenait fermement face à lui, les crocs menaçants à découvert. L'adolescent jurait que le regard de la bête transperçait son âme. C'est elle qui dégageait cette forte odeur. Elle s'était volontairement parfumée pour tromper ses proies, Laios en était certain. Quelle fourberie !

   Il voulait fuir, mais il était paralysé sur place. Il voulait crier, mais ses cordes vocales ne répondaient pas. Il était à la merci du prédateur dressé face à lui.


Code par Anuska
Chasseur
avatar
Novas : 88
DC : Athena
Messages : 94
Localisation : Dans une forêt, avec des loups à mes côtés.

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Jan - 21:51
Une rencontre mémorable
Laios et Ombre

Ombre regarda le cerf qui venait d'apparaitre devant elle. Ombre, intriguée, s'assit et redevint neutre. Il y avait dans les yeux de la louve une pointe d’intérêt pour ce cerf apeuré. La louve sourit et demanda:
-Bonjour, jeune cerf! N'es pas peur, je ne te veux aucun mal! Comment te nommes-tu?

La louve était sereine, un élan de sympathie allait vers le cerf qui tremblait comme une feuille devant son museau. Elle n'avait pas l'attention de le manger.


Une histoire inventée par mes soins:
Je courre à perdre haleine, évitant branches basse et racines meurtrières. Je saute par dessus des buissons. Le bruit de ma respiration. La seule chose que l'on entend dans cette grande forêt vide et sombre. D'un seul coup, je m'arrête. Plus d'issue. Monter dans les sapins? Hors de question de fuir comme une lâche, je me bâterais jusqu'à la mort. Je me retourne, sort ma dague de son fourreau. Ça y est. Mon poursuivant est arrivée. Je replace ma mèche blonde derrière mes oreilles pointues, lisse ma tunique de feuille et je regarde mon adversaire droit dans les yeux.
-Bonsoir, Père!
Guérisseur
avatar
Novas : 72
DC : Astral
Messages : 57

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Jan - 14:18


Une rencontre mémorable

feat Ombre

   La louve cessa de grogner, et s'adressa même au cerf. Souriante et intriguée par le daguet, elle demanda :

- Bonjour, jeune cerf ! N'aies pas peur, je ne te veux aucun mal ! Comment te nommes-tu ?

Sa voix résonnant aux oreilles de Laios lui fit reprendre ses esprits. Il se calma un instant, avant de paniquer à nouveau à l'approche du carnivore. C'était un piège ! La louve tentait de le rassurer, et elle le dévorera lorsque sa garde sera baissée, il en était persuadé ! Il se mit à hurler tout en reculant.

- Arrière monstre ! Tu ne m'auras pas !

Dans sa précipitation, il s’emmêla les pattes et trébucha sur un rocher, le faisant tomber à la renverse. Il se retrouva au sol, les quatre pattes en l'air sans moyen de fuir ou de se protéger. Désespéré, il se mit à crier à l'attention de la louve, ou d'un éventuel passager qui s'aventurerait dans les environs.

- Non ! Par pitié ne me fait pas de mal ! Je n'ai jamais insulté les loups !
A l'aide !


Agitant énergétiquement ses pattes, il criait à en perdre la voix. Il finit par fermer les yeux et se protéger le visage à l'aide de ses pattes avant. C'était inutile, il le savait, il ne pouvait plus empêcher la louve de s'en prendre à lui à présent. Il attendit avec effrois sa dernière heure -ou plutôt sa dernière seconde.


Code par Anuska
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: