Isil, fille de la Lune
 :: Détente :: Coin des artistes :: Ecriture

Chasseur
avatar
Novas : 88
DC : Athena
Messages : 94
Localisation : Dans une forêt, avec des loups à mes côtés.

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Oct - 15:33
PROLOGUE:

-Quel beau bébé! Regardez ses yeux!
Un attroupement c'était formé au dessus de l'enfant qui venait de naitre. Les beau yeux mauves du bébé regardaient les adultes penchés au dessus d'elle.
-Comment s'appelle la nouvelle princesse, votre Altesse?
Son Altesse regarda longuement son enfant, et, d'une voix dure et tranchante, dit:
-Isil. Fille de la Lune, et princesse du Royaume.

CHAPITRE 1:
Quinze ans plus tard

La jeune fille enfourcha son cerf et le talonna.
-Où allez-vous votre Altesse?
-Cela ne vous regarde pas! lança Isil au garde qui venait de lui parler. Ce dernier recula et s'inclina, laissant passer la princesse, qui ne se retourna pas lorsque son père le roi, Astaldo, lui rappela que les abords du Royaume étaient dangereux. Isil s'en fichait totalement. Ce qui intéressait la princesse était la chasse. Elle c'était armée de son arc forgée dans de l'or ancien et de sa dague, deux de ses armes qu'elle ne quittait jamais, sauf pour dormir, se laver et les autres petits trucs du quotidiens du château ne nécessitant aucune arme. Isil fit accélérer son cerf. Elle aimait sentir le vent sur sa peau, la pluie lui fouettait le visage. En un mot, elle aimait se sentir LIBRE. La jeune fille inspira le vent frais de l'après-midi. C'est pendant ces moments là qu'elle respirait enfin. Toute la journée au château, on la forçait à porter de longues robes bouffantes, de magnifiques bijoux et des escarpins à talons. Là, sur son cerf, elle portait une tunique faite de feuilles, un legging noir et des bottes en cuir de dragons. Elle bifurqua vers la forêt. Là-bas, elle serait seule et pourrait se livrer à une de ses activités favorites: la chasse.

//Je commence le prologue, dites moi ce que vous en pensez, en fonction de vos critiques, j'écrirais la suite. Il y a deux choses que vous devez savoir sur mes écrits, de 1, interdiction de copier, de 2, j'écris sur le coup, jamais je ne réfléchis, quand j'écris, j'écris, tout à partir de mon imagination.//


Une histoire inventée par mes soins:
Je courre à perdre haleine, évitant branches basse et racines meurtrières. Je saute par dessus des buissons. Le bruit de ma respiration. La seule chose que l'on entend dans cette grande forêt vide et sombre. D'un seul coup, je m'arrête. Plus d'issue. Monter dans les sapins? Hors de question de fuir comme une lâche, je me bâterais jusqu'à la mort. Je me retourne, sort ma dague de son fourreau. Ça y est. Mon poursuivant est arrivée. Je replace ma mèche blonde derrière mes oreilles pointues, lisse ma tunique de feuille et je regarde mon adversaire droit dans les yeux.
-Bonsoir, Père!
Chasseur
avatar
Novas : 198
DC : Laios, Marmoreus
Présentation : Ici o/
Messages : 346

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées: Dague
PV:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Oct - 15:42
C'est sympa et intriguant, mais c'est peut être un peu court pour un prologue^^ et fais attention aux fautes d'orthographe, les adultes sont "penchés" pas "penchaient" ;)


Chasseur
avatar
Novas : 88
DC : Athena
Messages : 94
Localisation : Dans une forêt, avec des loups à mes côtés.

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Oct - 16:20
Merci! Oui, le mot approprié serait "Introduction". J'ai commencée le chapitre 1. Effectivement, l'orthographe n'est pas mon point fort.


Une histoire inventée par mes soins:
Je courre à perdre haleine, évitant branches basse et racines meurtrières. Je saute par dessus des buissons. Le bruit de ma respiration. La seule chose que l'on entend dans cette grande forêt vide et sombre. D'un seul coup, je m'arrête. Plus d'issue. Monter dans les sapins? Hors de question de fuir comme une lâche, je me bâterais jusqu'à la mort. Je me retourne, sort ma dague de son fourreau. Ça y est. Mon poursuivant est arrivée. Je replace ma mèche blonde derrière mes oreilles pointues, lisse ma tunique de feuille et je regarde mon adversaire droit dans les yeux.
-Bonsoir, Père!
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: