Rêve ou réalité ? [Libre 1/1]
 :: Archives :: Archives :: Archives des RP

Solitaire
avatar
Novas : 164
Messages : 305
Localisation : Hôpitaux-neufs

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Jan - 6:10
Craun venait tout juste de se réveiller, mais autour de lui, il n'y avait rien.

Il fit quelques pas dans cet immense vide, tout était blanc à perte de vue, comme si la forêt, avait disparu. Cependant malgré cela, il semblait marcher quand même dans son bois : le sol restait dur, froid et feuillu. Le renard pouvait toujours gratter le sol. En fin de compte la seule chose qui avait réellement changée n'était pas l'endroit, mais plutôt la façon dont il le percevait.

Il trouvait cela bien étrange et ne savait aucunement comment réagir.

Il continua donc sa route, à partir de petits pas étroits et sécurisant pour lui. Au fur et à mesure de sa progression, il tapait un arbre ici et là, un rocher si il n'avait pas de chance ou même bien encore, lui même.

Toute cette "conspiration" le fatiguait au plus haut point. Il pris quelques secondes de repos, restant immobile, ne sachant pas où il se trouvait.
Solitaire
avatar
Novas : 164
Messages : 305
Localisation : Hôpitaux-neufs

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Jan - 8:20
Après un deuxième réveil, qu'il n'est pas vraiment possible d'appeler réveil cela dit, Craun reprit la route, non sans peine.

Il décida de changer de technique "d'exploration"; il allait voyager en rond pour pouvoir faire une carte mentale du lieu.

-" Il n'y a rien de plus facile ", lança dans le vide le renard déboussolé.

Il prit donc appui sur sa position de départ, et commença à tourner; chaque cercle de la spirale qu'il formerait avec ces mouvements, était d'un rayon égal à la place qu'il prenait dans l'espace. Il effectua environ dix tour lorsqu'il se rendit compte qu'il n'avais croisé aucun obstacle. Sa tête commençait à le lancer et cela lui faisait perdre l'équilibre petit à petit.

La paysage restait blanc. Craun avait faim. Il se sentait abandonné.

Soudain il vit une forme blanche se mouvoir au loin; enfin pas tout à fait, il y en avait deux pour être précis. Le solitaire se demanda sérieusement comment il avait pu les distinguer.

Il s'approcha soudainement à l'aide d'un bond... mais percuta un arbre avec sa tête, ayant pour répercussion de faire fuir une des deux bêtes.

-" Je suis pas possible... ", pensa le vieil étourdi.

Le deuxième animal, lui restait solide et ne faisait presque aucun mouvement, il était maintenant possible de voir à quelle espèce, il était familier.

-" Un lapin doublement blanc, on aura tout vu ! ", expira Craun.

Le renard fit un quart de tour sur lui-même, passa sa langue sur ses dents, fit trois pas en avant, n'espérant pas taper quelque chose, pour finir sa préparation, à une respiration de la bête.
PNJ
avatar
Novas : 34
Messages : 75
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Jan - 8:20
Le membre 'Craun' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Chasse' :
Solitaire
avatar
Novas : 164
Messages : 305
Localisation : Hôpitaux-neufs

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Jan - 12:06
La petite bête avait réussi à s'échapper dans un élan de pression. La malchance avait pris place dans l'atmosphère. Le chasseur se retrouva, bête, au milieu de ce blanc constant.

Un silence commença à tomber, recouvrant ainsi le blanc épais d'un manteau mortuaire. Tout semblait devenir plus lumineux; à un point aveuglant. Le malchanceux tomba d'un coup de ses quatre pattes, il venait de s'évanouir.

Le renard se trouvait toujours écrasé sur le sol lorsqu'un cailloux tomba sur sa truffe, cela ne fit aucun changement.

Craun rêvait, il se voyait dehors entrain de se balader, à la recherche de bien pour tenir l'hiver, tantôt il passa devant un terrier, vide et inerte.

-" Encore du temps perdu ! Je n'aurais rien aujourd'hui, attendons le coucher de l'astre de lumière. "
Solitaire
avatar
Novas : 164
Messages : 305
Localisation : Hôpitaux-neufs

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Jan - 23:05
Pendant ce temps, il fit le simple choix de continuer à chercher, sachant qu'il savait qu'une perte en était une, peu importe la manière dont elle se modélisait. Il prit donc la peine de reprendre son activité. Il passa d'abord entre quelques arbres bien garnis, encore vert malgré la saison, il aurait voulu y construire quelque chose mais il n'en avait pas la compétence ni le besoin mais son inspiration lui donnait tout de même envie et cela le garda dans ce morceau de bois pendant un sacré bout de temps.

-" Un magasin bien centré, cela pourrait être anodin; le vendeur, se trouverai être un fraisier et il parlerai, animé par le vent. Fort bien, un projet à garder en tête ! "

-" Ou alors ! ", hurla le papy

-" Un enclos à fraisier ! Oui c'est une bonne idée, comme ça on pourra cultiver à volonté ", énonça t-il en se léchant les babines.

Un bruit le ramena à la réalité.

Les branches d'un des arbres venaient de bouger. Puis celle d'un autre. Et encore un. On aurait dit qu'ils résonnaient entre eux, tels des maracas, cependant, chaque recycleur d'air sonnait avec une note différente.

Une nuée d'oiseau, vint s'installer dans ses arbres et chanta au rythme de balancement de ceux-ci.
Solitaire
avatar
Novas : 164
Messages : 305
Localisation : Hôpitaux-neufs

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Fév - 20:52
Au même moment Craun se relevait du sol dans un mouvement de fracas, des oiseaux étaient alignés sur sa tête, et venaient de disparaître comme poussière. L'animal ne se souvenait plus de rien, ni de comment il s'était retrouvé ici. Ses yeux débutaient leurs ouvertures, le droit voulait rester collé, mais il le força et prit peur : la couleur clair n'avait pas profitée de sa sieste involontaire pour faire revenir l'environnement normal.

- " Très bien... ", cracha le récent éveillé.

Il voulu se mettre à courir, mais quelque chose l'en empêchait; il ne sentait plus son corps, ses pattes n'étaient qu'endoloris, et rester en place lui demandait un effort sur-bête (rire). Perdu dans cette couleur uni qu'était l'inverse du noir, il ne savait toujours pas quoi y faire.

Il essaya absolument de prendre pression sur ces pattes, quitte à souffrir. Lorsqu'il arriva enfin à les bouger et à faire un petit pas, un sourire s'affichait sur son visage, lui donnant ainsi un peu de courage.

L'épais manteau blanc semblait se dissiper, peu à peu, les couleurs reprenaient leurs droits.

Au loin on entendaient des lourds bruits de course.
Solitaire
avatar
Novas : 164
Messages : 305
Localisation : Hôpitaux-neufs

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Fév - 10:43
Des rangs de lapins couraient en direction du malheureux, ils en faisaient trembler le sol, qui bougeait à n'en plus finir. A première vue, on pouvait penser qu'ils fuyaient un danger imminent bestial ou bien pire encore.

Le renard eu assez de force emmagasinée pour se mettre en alerte. Soudain il se souvenu que les deux lapins qu'il chassait avaient réussis à fuir.

-" Hum... je crois que je commence à comprendre... "

Le temps de cette pensée exprimée, les petites bêtes blanches étaient déjà entrain de l'encercler.
Solitaire
avatar
Novas : 164
Messages : 305
Localisation : Hôpitaux-neufs

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Fév - 11:11
-" Devoir tuer tant de lapins... ? Impossible, je vis depuis toujours avec la faune... une autre solution est envisageable... "

Les lapins s'approchaient de plus en plus, reconstituant la couleur des minutes précédentes, ce qui installa un malaise dans la tête du vieillard. Celui-ci se sentait oppressé, un peu comme les loups actuellement dans leurs territoires.

-" Ils sont nombreux, mais ce ne sont que des petits lapins... comment penses t-il me faire du mal ? "

Un ennemi sortie des rangs et sauta sur la tête du héros. Craun tenta de lui donner un coup de mâchoires, quitte à tuer; mais cet effort le fit tomber de son équilibre et il glissa.
PNJ
avatar
Novas : 34
Messages : 75
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Fév - 11:11
Le membre 'Craun' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Chasse' :
Solitaire
avatar
Novas : 164
Messages : 305
Localisation : Hôpitaux-neufs

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Fév - 6:43
Et cette glissade allait lui être fatal. Les lapins étaient déjà entrain de l'engloutir sous leurs pelages blanc uniforme, et cela lui rappelait la couleur qui venait auparavant de se dissiper. Un malaise s'installait en lui, et ses forces commençaient à retomber; jusqu'à maintenant il avait toujours réussi à surmonter cette force. Mais il en était trop.

-" Ils sont si lourds... "

Les bêtes obscurcissaient toutes lumières et Craun ne pouvait plus rien voir. L'air respirable devenait inexistante, et la toux vint, accompagnée de cracha de sang intense.

-" Ironiquement, au moins tout est moins blanc... "

Soudain il sentit le sol bouger sous ses ennemis.

-" Comment la forêt a-t-elle pu devenir ainsi ! Pourquoi toutes ces agitations ? "

Les groupes qui le noyait étaient, entrain de déplacer Craun en le soulevant par le dessous de son corps. Ils effectuaient cette action, sans aucune difficulté, comme si le vieux renard n'avait pas de poids.

-" Je dois rêver. Ils me déplace vraiment ? "
PNJ
avatar
Novas : 4
Messages : 4
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Fév - 16:42
Caché derrière les arbres et les buissons, sont pelage blanc se mariant avec la neige, un loup observait la scène non sans amusement. Ses yeux bleus glacial suivaient les mouvements des lapins qui avaient l'air d'engloutir le renard impuissant. Il les observait depuis de longues minutes, riant intérieurement du spectacle qui se déroulait devant lui. En un bond il pourrait intervenir et choper un voire plusieurs lapins, pris par surprise, voire le renard, histoire d'abréger ses souffrances. Mais pas tout de suite, il allait encore se moquer un peu avant de réagir.

Le loup mystérieux tendit l'oreille, semblant entendre quelqu'un geindre. Il perçu premièrement des gémissements inaudibles, et pu finalement reconnaître des mots.

- Ils sont si lourds...

Le loup dut lutter pour éviter d'éclater de rire. Ni de pouffer. A travers les branches dénudées de toute verdure, il vit le vieillard cracher du sang en toussant, comme s'il allait mourir.

- Ironiquement, au moins tout est moins blanc...

Le loup eut envie de se frapper le crâne de désolation, mais se retint. Le renard était pathétique. Mais au moins, ça amusait et divertissait l'inconnu. Il ne s'était pas amusé de la sorte depuis des jours, ce qui représentait une éternité pour le grand canidé. Les lapins finirent par se glisser sous le corps du renard et commencèrent à le soulever, et le déplacer. Le loup blanc n'en croyait pas ses yeux. Qu'est-ce qu'ils comptaient faire de lui au juste ? Un otage ? Il hocha la tête, dépité de voir le petit canidé se laisser faire de la sorte.

- Comment la forêt a-t-elle pu devenir ainsi ! Pourquoi toutes ces agitations ?

Il avait la force de parler, mais pas de se dégager ? Il parlait trop, et inutilement. Il devrait garder le peu de force qu'il lui restait pour se débattre et tenter de s'échapper, mais il n'en faisait rien. On aurait dit un corps sans vie que les lapins déplaçaient afin de débarrasser la forêt de ses cadavres. Le renard semblait aussi léger d'une feuille tant les lièvres le déplaçaient sans difficulté.

- Je dois rêver. Ils me déplace vraiment ?

Blasé, le loup eût envie d'hurler. Mais il se contenta de le penser. Putain mais réagit imbécile. Faiblard ! Il observait les déplacements du gibier -et du renard, ne sachant s'il devait rire ou pleurer. Bon, après tout, peut-être le renard était-il blessé, ou si vieux qu'il allait bientôt mourir. Ou peut-être malade. Comment expliquer une telle perte de force au point de se laisser faire par des petites proies sans défense ?

S'en était trop. Le loup bondit soudainement en aboyant, gueule ouverte, prêt à chopper un lapin et le tuer sur le coup. Pris de peur et par surprise, ils s'enfuirent dans tous les sens, totalement paniqués. Ils abandonnèrent lâchement leur... butin, et en quelques secondes plus une ombre de lapin ne se profilait à l'horizon. Le loup se tenait debout, fier et droit sur ses pattes, regardant le vieillard à la fois avec amusement et dépit, souriant fièrement et hautainement. Il restait là, aux côté du renard, attendant de voir comme il allait réagir.
Solitaire
avatar
Novas : 164
Messages : 305
Localisation : Hôpitaux-neufs

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Mar - 21:14
Après cette intervention qui sonnait divinement, toute la forêt était bien plus calme. Craun se relevait encore affaibli par toute cette mascarade.

Il rentra nez à nez avec son sauveur qui le regardait avec de grand yeux ouvert

-" Bonjour, comment es tu arrivé, ici ? Il semblerait que je te dois la vie, ces lapins allaient me vendre au marché noir si tu les avaient laissés faire ! Je t'en remercie " , soupira Craun en baissant la tête
PNJ
avatar
Novas : 4
Messages : 4
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Mar - 22:28
Immobile, l'inconnu fixa le renard, ne prenant même pas la peine de répondre. Il souriait toujours, le regard emplit de malice.

Soudain, il bondit sur le renard, le saisissant doucement au cou non sans le faire tomber à la renverse. Ce dernier, surpris, n'avait même pas eu le temps de réagir. Le loup lâcha sa victime et se redressa, fier et affichant un large sourire sournois et malicieux ; Craun n'était pas blessé, il y avait eu plus de peur de mal. le prédateur au pelage immaculé répondit d'une voix narquoise :

- Ne jamais, jamais baisser la garde face à un inconnu. Tu ne sais jamais qui tu as en face de toi. Même tes frères peuvent te trahir. Souvient-t-en.

Souriant, le prédateur se recula, laissant de l'espace au renard afin de lui permettre de se remettre de ses émotions, et de reprendre son souffle.
Solitaire
avatar
Novas : 164
Messages : 305
Localisation : Hôpitaux-neufs

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Avr - 19:43
-" Tu as raison, mais d'un autre coté, si tu avais voulu m'attaquer, tu l'aurais fait directement... enfin j'espère... "

-" Cela dit, évites de me prendre au cou, je ne suis pas un chat, et je suis encore choqué du comportement de ces lapins... J'ai assez été déplacé ! " Lança, d'un sourire joyeux, le renard

Le sauvé fit quelques pas dans l'herbe, comme pour taquiner son nouvel ami/ennemi

-" Je suppose que tu refuseras une proposition de balade, vu tes propos récents ? "
PNJ
avatar
Novas : 4
Messages : 4
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Avr - 17:55
Le loup resta immobile et impassible alors que le renard parlait. Il gardait son sourire, et s'efforçait de masquer son dépit. Le canidé était si naïf... Il finit finalement par répondre.

- Tu sais, la plupart tenterons de te mettre en confiance avant de s'en prendre à toi, histoire d'avoir plus de chances. Crois-en mon expérience.

Il ne quittait pas le renard des yeux, surtout lorsqu'il vit que cet imbécile s'approchait encore de lui, abordant un sourire niai à souhait. Il lui proposait une balade. Une balade. Comme si en pleine famine et guerre civile le loup n'avait pas mieux à faire. Il haussa un sourcil et rétorqua :

- En effet, et j'ai mieux à faire honnêtement... Et par pitié, arrête de te comporter avec moi comme si j'étais ton pote. Je t'ai pas bouffé, mais je peux bien changer d'avis.

Le prédateur était dépité et ne le cachait plus. Il n'allait quand-même pas perdre son temps avec cette andouille. Et par Ivarak, la balade serait longue avec lui... ils allaient parler de quoi ? Des papillons et des petits oiseaux ? L'inconnu en était malade d'ennui rien que d'y penser.
Solitaire
avatar
Novas : 164
Messages : 305
Localisation : Hôpitaux-neufs

Feuille de personnage
Armures équipées:
Armes équipées:
PV:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Avr - 8:03
-" Ton passé est lourd, vu ta façon de parler "
-" Je devrais prendre mes distances... alors ça sera fait... "

Le vieux renard commença à partir en direction opposée. Jamais il ne se retourna. Les vieux arbres sur son chemin pouvaient voir quelques larmes dans ces yeux, et sans doute, comprendre pourquoi il réagissait ainsi.
L'inconnu avait fait bien plus que le sauver... il lui a permit de sourire à nouveau... un sourire qu'il avait longtemps perdu... la bête se questionna et prit conscience que cela lui manquerait... encore...
Ce sourire qui avait été autrefois plein de sincérité, d'amour et de tendresse.

Retomba dans l'oubli.
PNJ
avatar
Novas : 4
Messages : 4
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Mai - 22:48
Le loup blanc restait là, regardait le renard s'éloigner. Debout sur ses pattes, attentif à tout, il fixait Craun jusqu'à en avoir assez, et tourna les talons. Il espérait au moins lui avoir appris quelque chose, et s'étonnait de voir un être aussi naïf atteindre un certain âge. Sans doute les cerfs étaient bien trop doux, et les renards solidaires entre eux. La paix qui réglaient avant l'attaque l'avait gardé en vie, mais avec cette guerre et les loups aux alentours, il n'allait pas faire long feu.

S'il avait grandit dans le milieu hostile qu'est celui des loups, seul, il n'aurait pas atteint la moitié de sa vie.

L'inconnu s'éloigna de la forêt et laissa cette expérience derrière lui.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: